Page images
PDF
EPUB

Te canam, magni Jovis et deorum
Nuntium curvæque lyræ parentem,
Callidum, quidquid placuit, jocoso
Condere furto.

Te 2, boves olim nisi reddidisses
Per dolum amotas, puerum minaci
Voce dum terret, viduus pharetra
Risit Apollo.

Quin et Atridas duce te superbos
Ilio dives Priamus relicto
Thessalosque ignes et iniqua Troja
Castra fefellit *.

Tu pias lætis animas reponis
Sedibus, virgaque 5 levem coerces
Aurea turbam, superis deorum
Gratus et imis ".

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

X (XI)

Développement de Quid sit futurum cras fuge quærere, Odes, I, VIII (1x), 13 : il faut, sans souci de l'avenir, jouir du présent.

Tu ne quæsieris, scire nefas 7, quem mihi, quem tibi
Finem di dederint, Leuconoe, nec Babylonios

Comme inventeur du gymnase, Mer- | à travers le camp des Grecs (Il., cure s'appelait yúvios, de même qu'il XXIV, 334). était appelé κήρυξ ἀθανάτων Hésiode, dáxтopos par Homère, en qualité de messager.

1. Condere. Rem. 45.
2. Te, compl. de terret.

par

3. Ilio, de Ilium, dont se sert aussi Virgile; Homère emploie une seule fois "Iov (I., XV, 71). La forme ordinaire en grec est "los, d'où Ilios au fém. (Od., IV, vIII (ix), 18).

4. Fefellit. Mercure conduisit Priam

5. Virga, la baguette magique, don d'Apollon, avec laquelle Mercure ψυχαγωγός οι ψυχοπομπός conduit les àmes dans les Enfers (Hom., Odys., XXIV).

6. Imis, en prose inferis.

dépend de nefas, non de quæsieris; 7. Scire nefas, parenthèse; scire la césure est toujours bien marquée après la sixième syllabe dans le grand saphique.

8. Leuconoe, nom de fantaisie.

Tentaris numeros. Ut melius 11, quidquid erit, pati,
Seu plures hiemes seu tribuit 2 Juppiter ultimam,

Quæ nunc oppositis debilitat pumicibus 3 mare
Tyrrhenum sapias, vina liques, et spatio brevi

5

Spem longam reseces. Dum loquimur, fugerit invida
Ætas carpe diem, quam minimum credula postero.

XI (XII)

5

Éloge d'Auguste, associé à celui des dieux et des anciens héros de Rome. Voici le plan de cette pièce, qui est à rapprocher de la deuxième du même livre: 1° Quelle est la divinité ou le héros que ma Muse va célébrer? (1-12). 2o Eloge des dieux, Jupiter, Pallas, Bacchus, Hercule, les Dioscures (13-32). 3° Eloge des anciens héros (33-44). 40 Eloge du jeune Marcellus, qui amène naturellement celui d'Auguste celui-ci est sur la terre ce que Jupiter est dans le ciel.

Le début est emprunté à Pindare, Ol., II : 'Αναξιφόρμιγγες ὕμνοι, τίνα θεόν, τίν' ἥρωα τίνα δ' ἄνδρα κελαδήσομεν;

On place généralement en 24 la composition de cette ode, qui aurait été écrite pour le retour d'Auguste, après son expédition d'Espagne, bien qu'on n'y trouve aucune allusion aux événements de cette guerre ni à la maladie d'Auguste. Voy. la note du vers 46.

Quem virum aut heroa lyra vel acri
Tibia sumis celebrare, Clio "?

Babylonios. L'astrologie était fort en se trouve pas sur les rivages de vogue à Rome du temps de Cicéron, l'Etrurie; peut-être Horace songe-tet se répandit plus encore sous l'em-il à la Campanie, et alors Tyrrhenum pire. Cet art était pratiqué surtout serait pris dans son sens le plus par les Chaldéens ou Babyloniens; on étendu. Liques. Avant de boire appelait aussi ces devins mathema- les vins, on les purifiait et on les tici. rafraîchissait à l'aide d'une sorte de filtre rempli de neige, colum nivarium.

1. Numeros, ce que Cicéron appelle rationes chaldaicas (De Div., II, XVIII). Ut melius, Quanto melius

est.

2. Tribuit. Sur la place de ce mot, voy. Rem. 52. Horace aime cette sorte d'inversion; on en compte chez lui 188 exemples.

3. Pumicibus, le particulier pour le général; car la pierre ponce ne

4. Spatio brevi, puisque la vie est courte.

5. Spem longam, quittez les longs espoirs (La Fontaine, Le vieillard et les trois Jeunes Hommes).

6. Celebrare. Rem. 43. Clio, muse de l'histoire et des poèmes qui célèbrent la gloire des héros, rac. xλɛiw.

[graphic][merged small]
[blocks in formation]

8

15

Laudibus, qui res hominum ac deorum, Qui mare ac terras variisque mundum Temperat horis?

Unde nil majus generatur ipso,

Nec viget quicquam simile aut secundum. Proximos illi tamen 10 occupavit

Pallas 11 honores,

Prœliis audax; neque te silebo,
Liber, et sævis inimica virgo 12

1. Imago, l'écho.

2. Heliconis, mont de la Béotie, séjour des Muses, comme le Pinde en Thessalie, l'Hémus en Thrace. C'est de la Thrace que sortit leur culte, et c'est là que la légende fait vivre le poète fabuleux Orphée, ainsi que Linus, Musée, Thamyris.

3. Temere, pêle-mêle, avec précipitation.

4. Materna. Orphée était fils de la Muse Calliope et d'Apollon.

5. Auritas, comme chez Plaute (Asin., Prol. 4): Fac jam tu, præco, omnem auritum populum.

6. Quid prius, comme Virgile, Buc., III, 60: Ab Jove principium. -Parentis est synonyme de Jovis.

7. Res hominum. Comparez Virg., En., I, 230:

20

O qui res hominumque deumque Eternis regis imperiis et fulmine terres. 8. Mundum, cælum, sens fréquent chez Lucrèce.

9. Unde, ex quo, comme Od., I, XXIII (XXVIII), 28; Sat., I, vi, 12, etc.; se rencontre aussi en prose.

secundum. 10. Tamen, quanquam nihil est ei

les poètes comme déesse de la guerre, 11. Pallas, représentée souvent par d'où præliis audax. Beaucoup d'éditeurs rapportent ces mots à Liber (v. 21), malgré la hardiesse de la construction. Bacchus se distingua dans la guerre des Géants (Od., 11, XVI (XIX), 21).

12. Virgo, Diane; Théognis appelle Artemis θεροφάνη.

[blocks in formation]

6

Pompili regnum memorem, an superbos Tarquini fasces, dubito, an Catonis

Nobile letum.

Regulum et Scauros animæque magnæ Prodigum Paullum superante Poeno

[blocks in formation]

5. Quod sic voluere. Cette simple parenthèse donne une haute idée de la puissance des Dioscures. Ponto in pontum. V. Virg., G., II, 480: Rursusque in se ipsa residant (maria). 6. Pompili, Numa Pompilius, deuxième roi de Rome.

7. Tarquini. Les Tarquins apportèrent à Rome un pouvoir plus absolu et des insignes redoutables, superbos fasces. Aucun roi ne porta plus haut la puissance de Rome. Virgile les nomme également parmi les anciens héros (En., VI, 818). Aux plus orgueilleux des rois, Horace oppose habile

[blocks in formation]

ment le plus grand des républicains. Virgile parle aussi en termes magnifiques de Caton d'Utique, En., VIII,670: Secretosque pios, his dantem jura Catonem. Ces louanges n'offensaient pas AuMacrobe, Sat., 11, 4. guste, qui même s'y associait, suivant

8. Regulum. A l'éloge de Caton, Horace joint naturellement celui des plus grands hommes de la république: Régulus, dont il célébrera le dévouement fameux, dans l'ode III, Iv; les Scaurus, c'est-à-dire le consul M. Æmilius Scaurus, censeur et prince du sénat, que Valère Maxime appelle lumen ac decus patriæ, dans le passage où il raconte que le fils de ce personnage, après avoir fui devant les Cimbres, ne put supporter les reproches de son père et se tua (V, viii, 4); L. Æmilius Paulus, de la même famille, qui périt sur le champ de bataille de Cannes; C. Fabricius Luscinus, le vainqueur de Pyrrhus; Curius Dentatus, qui repoussa l'or des Samnites; et Camille, le héros de la guerre contre les Gaulois.

« ՆախորդըՇարունակել »