Page images
PDF
EPUB

femmes. Le phisionomiste Albert le grand, aussibien que le sçavant Trismegiste, disent que les femmes estiment les grands nez nobles & de bonne race, les médiocres de contentement & les petits de bon appetit. Souvent les grands arbres plantez en bonne terre fructifient noblement.

Sçavez-vous, Messieurs, pourquoi le sexe feminin n'est pas si bien pourvû de nez que le mascu. lin ? L'on tient & l'on assure que c'est à cause du peu d'état que

la curieuse Pandore 'fit de l'Or. donnance de Jupiter, lequel lui ayant baillé la boëte où étoient renfermez tous les malheurs & infortunes, avec défense expresse de l'ouvrir, cette misérable 'curieuse fût si fort tentée, que Jupiter n'eût pas plûtôt le cul tourné, qu'elle eût le nez dedans : je vois que vous riez de cette expression, Messieurs, ne vous imaginez pas que je veulle dire que Pandore eût mis le nez dans le cul de Jupiter, aussitôt qu'il s'en fut allé, cette expression équivoque tombe sur la boëte fatale dans laquelle sa curiosité la porta à y mettre son nez, c'est-à-dire, à y regarder contre la défense de Jupiter. De quoi cette divinité étant indig née, permit que les malheurs, disgraces & infortunes renfermez dans cette boëte, se répandissent impitoyablement sur la terre : et voilà un échan"tillon de l'obligation que nous avons aux femmes qui veulent fourrer leur nez par tout.

Je n'entreprend point de faire ici une ample description des differens nez avec les proprietez singulieres qui leur sont annexées, j'en dirois peut être trop des grands nez au préjudice des nez médiocres, des petits nez, des nez cornus, des nez plats & autres de toute sorte d'espece, je me contente de dire que les grands nez ont beaucoup d'avantage sur les petits pour les odeurs dont ils sont l'

organe naturel, d'autant que par leur ca. pacité plus étendue ils peuvent recevoir plus de vapeurs odoriférentes & que celles qui montent de bas en haut leur peuvent moins échapper qu'aux petits nez: en un mot, Messieurs, si c'est quelque chose de beau, de bon, de louable, d'avantageux en tout genre d'avoir du nez, il le doit être encore plus d'avoir du grand nez: un homme qui a du nez sent toutes choses, celui qui n'a point de nez ne se sent pas soi-même; le nez discerne les senteurs comme l'vil les couleurs, l'aveugle peut juger des senteurs, & les vents du Pais-Bas qui souflent à la sourdine dans ses chausses sont découvertes par l'expérience de son nez. Je finis, Messieurs, en vous disant

que si j'avois un pied de nez davantage, je ferois un discours qui auroit plus de nez; & je crains que quelque médisant ne vienne ici critiquer sur ce mien verbiage & ne publie à mon deshonneur & au vôtre, que vous êtes des idiots de vous laisser ainsi mener

par le nez.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

who reads Incessantly, and to his reading brings not A spirit and judgment equal or superior, (And what he brings, what need he elsewhere

seck?) Uncertain and unsettled still remains, Deep vers’d in books and shallow in himself.

MILTON.

195

OF CERTAIN VARIETIES OF

MAN.

In the various fortunes of opinions, it may be observed, that when a tenet happens to be refuted, after having gained for a time implicit belief, every one begins to wonder that it should have acquired any credit. This is the progress of what has been called philosophical truth, than which nothing is more absolute during its reign, and nothing but life more transitory in its duration. There is this great difference between the extinction of opinions and that of men, that the former lose their characters with their existence, while the late ter generally encrease their estimation by

« ՆախորդըՇարունակել »