Page images
PDF
EPUB

.

Imprimerie de J. BELIN-LEPRIEUR fils, rue de la Monnaie

[ocr errors]

SON ADMINISTRATION

ET SES RELATIONS DIPLOMATIQUES AVEC L'EUROPE

PAR M. CAPEFIGUE

TOME PREMIER

1774-1776

3

PARIS

BELIN-LEPRIEUR, ÉDITEUR

RUE PAVÉE-SAINT-ANDRÉ-DES-ARCS, 5

[merged small][graphic][ocr errors][subsumed][subsumed]

Les travaux historiques jusqu'ici publiés sur le règne de Louis XVI, n'ont recueilli et raconté avec étendue que cette lutte lamentable entre la vieille couronne de Henri IV et de Louis XIV, splendide et brillante, et l'esprit politique de la révolution française, qui finit par la chute du trône. Sur cette période les écrits se sont amoncelés ; il y a eu mille volumes jetés aux vents des partis sur les États

a

Généraux, l'époque parleuse de notre histoire, sur la Constituante, la Législative, sur les progrès de l'esprit révolutionnaire pour dépouiller une royauté qui avait créé la France, son territoire, son droit public et son administration. Dès que

l'histoire sera rentrée dans l'ordre naturel à l'abri de l'école qui l'a corrompue pour en faire un pamphlet, elle reconnaîtra que cette partie du règne de Louis XVI qui commence en 1788, est la moins importante pour notre grandeur de nation. Au moment où l'esprit bavard des États-Généraux s'empare des affaires, tous les vastes systèmes conçus par les génies de Henri IV, de Richelieu et de Louis XIV tombent devant les déclamations de la tribune. Du jour où les États-Généraux se proclament Assemblée nationale, il n'y a plus d'histoire de France régulière, c'est-à-dire cette suite de traditions, d'événements, de négociations, qui, à travers les âges, avaient développé potre esprit national et notre puissance politique en Europe. Il se fit encore de grandes choses, mais sans principe coordonné et persévérant.

Quand les temps s'éloigneront de nous, lorsque les générations ne seront plus intéressées par amourpropre aux événements de la révolution française,

« ՆախորդըՇարունակել »